loading

Vous vous lancez dans une démarche d’achat d’un nouveau véhicule?

Opel Metz est là aussi pour vous aider et répondre à vos interrogations. Vous devriez trouver ici réponse à toutes vos questions! 


1/ Dois-je acheter un véhicule neuf ou d’occasion?  

2/ Quelles sont les questions à se poser pour définir la voiture qui me conviendra?  

- Quel carburant?

- Boîte manuelle ou automatique?

- Quel kilométrage?

- Quelle marque? Quel modèle?  

3/ Comment fixer mon budget?  

- Combien vaut ma voiture actuelle?

- Quelle est ma capacité de financement?

- Quel est mon budget?

- Puis-je négocier le prix de vente?  

4/ Où trouver la voiture recherchée?  

- Acheter sur une foire ou un salon?

- Acheter de particulier à particulier ou chez un professionnel ? Sur internet?

- Quels sont les différents types de professionnels?  

5/ Comment et combien vendre mon ancienne voiture?  

- Votre véhicule est accidenté, en panne ou invendable?

- Vendre à particulier?

- Revendre à un professionnel?

- Comment un professionnel calcule-t-il son prix de reprise?

- La cote

- La valeur de marché

- Les frais professionnels

- Comment optimiser sa valeur de reprise chez un professionnel?



  

1/ Dois-je acheter une voiture neuve ou une voiture d’occasion ?

  Il se vend chaque année environ 2 millions de voitures neuves et 5 millions de voitures d’occasion.

Votre choix dépendra de raisons émotionnelles, comme avoir voiture « qui sent le neuf » ou une personnalisation unique, mais aussi de critères plus rationnels comme le budget et le délai de livraison.  



2/ Quelles sont les questions à se poser pour cibler la voiture qui me conviendra ?


2-a/ Quel carburant ?

  Essence, diesel, GPL, hybride ou 100% électrique? Il vous faudra commencer par choisir votre source d’énergie. Si 73% du marché des véhicules neufs est équipé d’une motorisation diesel, il ne s’agit pourtant pas de la solution idéale pour tous et certaines nouvelles motorisations comme l’hybride se développent.  

L’essence : en général moins cher à l’achat, mais aussi à la revente, il est plutôt adapté aux usages citadins et aux moindres kilométrages annuels. L’entretien sera moins coûteux. L’assurance sera moins chère car logiquement le véhicule roulera moins, mais le carburant sera plus onéreux.  

Le diesel : particulièrement développé en France, il est destiné aux plus forts kilométrages annuels car le carburant est moins coûteux. Son prix et sa cote seront plus élevés à l’achat et à la vente.  

L’hybride : la part de marché de l’Hybride se développe rapidement avec l’apparition de nouvelles offres notamment. Il s’agit d’une voiture avec deux moteurs, l’un électrique, l’autre diesel ou essence. Le moteur électrique agit seul ou associé avec le moteur classique qui, lui, prend le relais à vitesse élevée. C’est le moteur classique, associé à une récupération d’énergie lors du freinage qui recharge la batterie du moteur électrique.  

Avantage : un bonus écologique assez important, une consommation urbaine réduite, un prix de revente élevé et, bien sûr, une contribution personnelle à la protection de l’environnement.  

Inconvénient : l’hybride coûte plus cher à l’achat et doit être entretenu chez un professionnel de la marque.  

Le 100% électrique reste marginal aujourd’hui et est réservé aux usages intra-urbains routiniers. Il nécessite de pouvoir recharger son véhicule dans son garage, ou à destination, mais réduit très fortement la pollution du véhicule, son budget carburant et son entretien. Le prix d’achat est relativement élevé mais le véhicule peut souvent être loué. 

Le GPL est un carburant complémentaire de l’essence qui a un coût bien moindre. Vous trouverez seulement quelques modèles de véhicule neufs équipés pour le GPL. Le réseau de distribution est moins élevé que pour l’essence et la conduite sera moins sportive.  

Comment choisir ? Il convient d’abord de regarder combien de kilomètres par an vous réalisez en général, et ensuite de comparer les carburants en fonction de leur coût, de celui du véhicule, de sa consommation mixte, du coût de l’assurance et de l’entretien. Dans la plupart des cas, c’est le diesel, l’hybride ou l’essence qui l’emporteront clairement. Demandez conseil à un vendeur pour effectuer ce comparatif sur le véhicule que vous souhaiteriez acheter.  



2-b/ Boîte manuelle ou automatique ?

  La boîte automatique se développe et représente 15% des ventes environ. On la trouvera plus facilement sur du neuf. Elle procure confort de conduite et valeur additionnelle de revente. Il faut surtout effectuer un essai et apprendre à changer ses habitudes si l’on est habitué à une boîte manuelle traditionnelle.  



2-c/ Quel kilométrage viser sur une voiture d’occasion?

  Il n’y a pas de bon kilométrage, mais un kilométrage adapté à votre besoin :  

- Tout d’abord à votre budget car un véhicule plus kilométré sera d’autant moins cher.

- Ensuite à la durée de conservation envisagée : souhaitez-vous changer régulièrement de voiture ou la garder très longtemps ?

- A votre capacité à assumer une panne : évidement vous prendrez un risque de panne plus fort sur un véhicule plus âgé ou plus kilométré (mais la qualité de l’entretien compte souvent plus que le kilométrage ou l’âge).  

Un véhicule récent, mais assez kilométré, peut constituer une bonne affaire si il a été bien entretenu car les composants automobiles sont maintenant très fiables.

Un véhicule ancien qui n’a pas roulé peut à l’inverse poser problème s’il n’a pas été bien stocké ou entretenu.

Un véhicule en usage urbain s’usera plus rapidement (carrosserie, freins, embrayage).

Vous trouverez souvent des véhicules d’occasion avec un très faible kilométrage (quelques centaines) qui sont souvent des véhicules de démonstration et présentent un bon compromis entre le neuf et l’occasion.  



2-c/ Quel marque et quel modèle choisir ?

  Si la nationalité de la marque a moins d’importance que par le passé en raison des créations d’usines de constructeurs étrangers en France et de l’uniformisation des standards de qualité, le niveau de finition et le design intérieur comme extérieur seront différents d’une marque à l’autre. Le type de conduite et le type d’assise également. Il peut donc être intéressant de faire le tour de quelques concessions avant de faire votre choix.  

Pour ce qui est du modèle par contre, vous avez l’embarras de choix et il faut simplement trouver celui qui correspond à votre usage. Tenez compte :  

- Du nombre de conducteurs

- Du nombre d’enfants actuels et avenir

- De l'usage : ponctuel, trajets courts, vacances, professionnel

- Du transport d’objets volumineux : poussettes, courses, vélos…

- Du style de conduite des conducteurs : sportif, tranquille  


N’hésitez pas à parcourir les sites de nos différentes marques et particulièrement les vitrines virtuelles 3D pour découvrir, d’un seul coup d’œil, tous les modèles de la plupart des marques.  

Vous pouvez aussi déterminer votre budget et ensuite rechercher par prix dans nos occasions quels sont les véhicules, tous modèles confondus, qui correspondent à votre budget.  



3/ Comment fixer mon budget automobile ?



3-a/ Quelle est la valeur de ma voiture actuelle ?

 Votre premier apport est souvent constitué de votre voiture actuelle. Vous pouvez d’ores et déjà obtenir gratuitement, et en 2 minutes, une estimation de véhicule précise sur notre outil dédié. 



3-b/ Quelle ma capacité de financement ?

 La grande majorité des acheteurs de véhicules, neufs comme d’occasion, financent partiellement l’achat de leur véhicule selon de multiples formules (Crédit Classique, LOA, LLD, Crédit Ballon). En tant que professionnels, nos vendeurs sont à même de vous conseiller au mieux sur la formule de financement la plus adaptée à votre cas particulier. Si vous avez encore un financement automobile en cours, ce n’est pas un problème, Opel Metz peut mettre en place une solution qui inclura le solde de financement restant dû et vous guidera dans les démarches administratives liées. Retrouvez plus d’infos sur la page financement ou posez vos questions. 



3-c/ Quel est votre apport ?

 Une fois que vous avez déterminé la valeur de votre voiture actuelle et votre capacité de financement comme indiqué ci-dessus, alors il vous faut fixer votre apport possible et vous aurez ainsi votre budget. Recherchez ensuite les véhicules correspondant à ce budget et surveillez nos promotions sur les véhicules neufs et promotions voitures d’occasion. 



3-d / Puis-je négocier le prix de vente ?

 La tradition qui voulait que l’on négocie le prix de son véhicule est en passe d’être périmée. En effet, l’usage systématique d’internet par les acheteurs oblige les professionnels à afficher leur prix de vente net. L’acheteur y a gagné une tranquillité d’esprit puisqu’il n’a plus à passer l’étape difficile de la négociation et peut choisir le bon véhicule en connaissance de cause. Il en est de même pour les valeurs de reprise. Pensez toujours que lorsqu’un professionnel affiche un prix de vente net et un  prix de reprise valable même sans achat, c’est un gage de transparence et de confiance qui augure d’une bonne relation commerciale avant et après la vente.

Pour faire la meilleure affaire, suivez par contre les promotions, particulièrement sur les véhicules neufs !  



4/ Où trouver la voiture recherchée ?

 


4-a/ Acheter sur une foire ou un salon :

 Il existe régulièrement des opérations évènementielles qui regroupent un large choix de véhicules et proposent parfois des conditions de vente préférentielles liées à l’évènement. Vous pourrez y essayer rapidement plusieurs véhicules et rencontrer toutes les équipes commerciales. Par contre, il faudra en général se décider rapidement pour saisir la voiture qui vous correspond. 



4-b/ Acheter de particulier à particulier ou après d’un professionnel ?

 Il existe un certain nombre de supports, essentiellement sur internet, qui regroupent des annonces de particuliers et de professionnels. Le portail principal en France dédié à l’automobile est LaCentrale.fr 

Vous pourrez généralement obtenir un prix légèrement plus faible en achetant à particulier, mais il vous faudra effectuer des recherches et des déplacements pour trouver et essayer le bon véhicule et maîtriser le processus de négociation ainsi que les démarches administratives d’immatriculation. 

Enfin, il vous faudra vous assurer par vous-même du bon état mécanique du véhicule, de sa conformité technique à l’annonce (année, finition, options, origine…) juridique (contrôle technique, non gage, amendes…). 

En cas de litige sur le paiement ou le véhicule, il vous faudra faire un recours juridique pour vice caché (fait qu’il vous faudra prouver) auprès de ce particulier. 

Si vous achetez chez un professionnel, vous avez la garantie qu’il contrôle, révise et nettoie tous ses véhicules d’occasion. 

L’ensemble de ses véhicules est intégralement disponible et décrit sur internet. 

Il peut vous faire réaliser un essai de véhicule gratuitement 6j/7. 

Il fournit toujours une garantie qui peut aller de 3 mois à 2 ans et peut être étendue en cas de besoin. 

Lors de la vente, il prendra en charge toutes les démarches administratives, liées au financement et à l’immatriculation. 

En cas de litige, vous aurez un recours contractuel en plus d’un recours légal, puisque c’est un professionnel qui a des obligations légales supplémentaires. 



4-c/ Quels sont les différents types de professionnels ?

 - Les garages indépendants et marchands : ils sont parfois plus proches de chez vous mais leur choix d’occasion ou de véhicules récents reste très limité. La remise en état n’est pas forcément faite selon les normes et avec les pièces garanties par le constructeur. Vous ne pourrez pas toujours y faire vos réparations et votre entretien. Il faudra vérifier la cohérence des informations du véhicule et la capacité financière de la structure à assurer votre garantie en cas de doute. 

- Les mandataires : ils offrent souvent des prix intéressant sur certains modèles car s’approvisionnent sur des invendus en France ou à l’étranger, mais n’assureront pas votre service après-vente car leur couverture géographique et partielle. Pensez bien à vérifier la finition et les options du véhicule qui peut être différent pour une même dénomination commerciale dans d’autres pays. 

- Les loueurs : ils proposent à la vente leur flotte en fin de période de location. Les véhicules sont toujours bien entretenus et il reste en souvent une période de garantie constructeur à courir. Par contre, le choix est limité et ils ne disposent pas de points d’expositions proches de chez vous. 

- Les centres VO multimarques : Ils offrent un choix assez large de véhicules pour tous les usages et de toutes marques. En général leur prix est attractif, mais il vous faudra surveiller le stock car le modèle que vous recherchez ne sera pas toujours disponible immédiatement. Ils proposent les mêmes garanties que les concessionnaires, mais n’assurent pas l’entretien des véhicules. On peut citer par exemple Le Veodrome et la voiture occasion Alsace ou l’enseigne spécialisée sur la voiture occasion pas cher Primoccaz. 

- Les concessionnaires de marque ont une activité de vente de véhicules neufs, mais aussi de véhicules d’occasion. Ces occasions ne sont pas limitées à la marque distribuée. Il assurent aussi l’entretien, les réparations, la carrosserie et le montage d’accessoires et de pièces automobiles (attelage, pneu neige…) de votre véhicule. Ils sont soumis à des standards et des procédures très strictes dictées par le constructeur qui engage sa réputation sur la qualité des véhicules vendus. Tous ses véhicules sont contrôlés et garantis. L’historique et l’entretien du véhicule est souvent certifié. Ces garanties impliquent des coûts pour le concessionnaire que l’on retrouvera partiellement dans le prix de vente, mais qui correspondent à une garantie complémentaire pour le client.  



5/ Comment et combien vendre mon ancienne voiture ?

 


5-a/ Votre véhicule est accidenté, en panne ou invendable en l’état ?

 Il vous est toujours possible de le confier à un professionnel pour mise à la casse. Selon les cas, il prendra ou non à sa charge le remorquage. Si votre véhicule est déjà dans un garage, alors demandez au professionnel concerné combien il vous rachètera le véhicule. En général, il s’agit plutôt d’une charge pour lui donc vous n’en tirerez rien, mais cela vous évitera les soucis de sa mise en casse et de son nouveau remorquage. 

De toute façon, vous devez impérativement effectuer les démarches administratives liées à la destruction pour être libéré de la propriété du véhicule et des responsabilités liées, ainsi que pour résilier votre contrat d’assurance. 



5-b/ Vendre à particulier ?

 Dans certains cas : si vous avez les compétences et du temps à y consacrer, que votre véhicule est bien entretenu et très recherché, vous pourrez tirer un bon prix de votre ancien véhicule d’occasion en le vendant à particulier. Pensez alors à étudier précisément le prix du marché et publiez votre annonce sur un site spécialisé comme lacentrale.fr. 

Si vous avez déjà trouvé ou commandé votre nouvelle voiture, vous serez souvent pressé de vendre l’ancienne et la vente à particulier ne conviendra souvent pas. Il vaudra mieux alors s’adresser à un portail de reprise voiture comme voiture-reprise.fr, qui vous la rachètera sous 48h. 

Il ne faut cependant pas sous-estimer certains obstacles dans la vente à particulier : 

- Vous devez d’abord réaliser un contrôle technique si le véhicule à plus de 4 ans et réaliser les travaux nécessaires pour être en conformité.

- Parfois vous devrez compléter par des petits travaux de carrosserie.

- Vous devrez parfois faire réaliser par un professionnel un lavage complet du véhicule pour en accroître l’attractivité.

- Si vous approchez d’une date de révision (vidange, filtres, pneus, courroie de distribution), il est conseillé d’effectuer cette révision avant la vente car sinon l’acheteur demandera à déduite du prix d’achat ces travaux.

- La publication d’une annonce en ligne n’est pas très compliquée mais nécessite d’être effectuée précisément pour que les acheteurs trouvent votre véhicule et doit être agrémentée de photos. 

Ensuite, le plus important est d’avoir du temps à y consacrer car il vous faudra compter de 1 à 3 mois pour vendre votre véhicule, et assurer la réception des appels des prospects et les rendez-vous d’essai nécessaire. Si vous êtes autonome pour les différentes étapes de la vente et de la négociation, vous pourrez réaliser la vente. 

Bien sûr, il faudra vous assurer du paiement effectif du véhicule en évitant les mauvais payeurs. Puis vous guiderez votre acheteur dans les démarches administratives pour changer de propriétaire. 

Si votre acheteur considère qu’un élément lui a été caché il pourra se retourner contre vous pour vice caché et réclamer les dommages qu’il considérera justifiés. Selon la loi, cette garantie court sur une période de 2 ans. 

C’est pour l’ensemble de ces raisons que s’est développée fortement la reprise par les professionnels, soit lors d’un achat soit lors de reprise dite « sèche », sans achat. La plupart des professionnels ont une activité dédiée de rachat de véhicules comme Opel Metz. 

Le prix de revente à un professionnel sera en général un  peu inférieur au prix de vente réel à particulier, mais du fait qu’il effectue les travaux de remise en état à prix coûtant et qu’il a la capacité d’écouler le véhicule plus rapidement que vous, cet écart est réduit. 



5-c/ Revendre à un professionnel ?

 La revente à un professionnel comporte 4 avantages majeurs : 

- Vous n’avez pas à effectuer le contrôle technique et les autres frais.

- Vous n’êtes pas exposé à la garantie pour vice caché car le professionnel est censé inspecter le véhicule.

- Vous vendez votre voiture immédiatement.

- Si vous achetez un véhicule neuf, vous bénéficiez parfois des « bonus reprise » promotionnels. 

En plus de ceci, il y a d’autres avantages selon votre cas : 

- Il reprend toutes les marques et tous les modèles, donc si votre ancien véhicule est peu courant, privilégiez cette solution.

- Il effectue toutes les démarches administratives.

- Vous êtes sûr d’être payé. 



5-d/ Comment un professionnel calcule-t-il son prix de reprise ?

 Un professionnel basera son offre de reprise sur 3 éléments : la cote, la valeur de marché et ses frais. 



5-d.1 La cote :

 Ont été établies depuis longtemps des cotes pour chaque véhicule. La plus connue est la cote Argus, mais ce n’est pas la seule. La vocation d’une cote est de définir une valeur de référence qui prend en compte tous éléments spécifiques à la voiture d’occasion concernée : marque, modèle, année, kilométrage, finition, options supplémentaire, état, couleur… 

Attention : La cote ne correspond souvent pas au prix de vente constaté de ce véhicule, il s’agit simplement d’une base de discussion entre professionnels et particuliers. 

En effet, d’autres éléments vont intervenir qui vont influencer le prix de vente : la demande actuelle et l’offre actuelle sur ce véhicule et les modèles ressemblant, de la même marque ou d’autres marques. Les promotions sur les véhicules neufs  ou les nouveaux modèles si le véhicule est récent. La qualité de l’entretien, la zone géographique de vente, la garantie restante, la fiabilité du modèle, la pérennité de la marque… 

En fin de compte, la valeur de revente peut être très différente de la cote, à la hausse ou à la baisse selon les cas. Plus souvent à la baisse. 

Un professionnel se basera donc souvent sur une cote, mais il tiendra toujours compte, d’abord, de la valeur de marché. 



5-d.2 La valeur de marché :

 C’est simplement le prix de vente constaté à un instant donné sur un type de véhicule. Les professionnels sont dotés d’outils qui leur permettent d’analyser cette valeur de marché sur la base de milliers de transactions entre professionnels et particuliers en France et en Europe, chaque jour. Ils se basent aussi beaucoup sur les spécificités du marché local et leur expérience. Les particuliers n’ont pas d’accès à des outils complet d’analyse de la valeur de marché. Ils peuvent l’estimer partiellement en observant les prix de vente des professionnels sur LaCentale.fr. 



5-d.3 Les frais professionnels :

 Le professionnel déduira de la valeur du véhicule tous les frais de remise en état, pneumatique et de carrosserie nécessaires. 

Il est par ailleurs tenu d’assurer une garantie professionnelle sur le véhicule, s’il le revend, et des frais de transport et de destruction et recyclage sinon. 

Enfin, il doit bien sûr rémunérer son personnel et financer ses locaux pour vous assurer le service attendu. 



5-d.4 Comment optimiser sa valeur de reprise chez un professionnel ?

 Essentiellement, il s’agira de présenter votre véhicule avec tous les papiers en règles, l’ensemble des accessoires dont vous disposez (pneus hiver, attelage…). 

Surtout, assurez régulièrement l’entretien de votre véhicule chez un professionnel agréé et présentez tous les justificatifs et le carnet d’entretien lors de votre passage en concession pour la revente. 

Pensez à vous déplacer également avec votre pièce d’identité, un RIB et un mandat, ainsi que la pièce d’identité du propriétaire, si le véhicule n’est pas à votre nom.

Retour en haut de la page